23
Déc

Ghyslaine Léonelli : entre lignes et courbes

Passionnée par le dessin depuis le plus jeune âge, sculpteur et peintre autodidacte, Ghyslaine Léonelli suit son chemin de créations dans différents matériaux, passant en alternance de la sculpture à la peinture après avoir réalisé de nombreux portraits, paysages au pastel, aquarelle et acrylique, des décors muraux et quelques dessins d’illustration…

Le travail du dessin a toujours été présent dans son parcours, selon son ressenti, ses expériences, ses rencontres, l’importance étant de toujours suivre son intuition et d’y croire. Le dessin reste la base de ses peintures et de ses sculptures.
Peinture acrylique, molotow, poska, stylo bille, argile, bronze et résine sont aujourd’hui les principales matières pour ses créations. Elle reste  en continuelle recherche sur le plan picturale et sculpturale en testant des mélanges de matières.

On peut lire à travers ses œuvres un goût pour le corps humain
et toutes les émotions que peuvent traduire chacun des mouvements et des postures représentées : danseurs, musiciens … retranscrivent les mouvements et l’expression des moments. En constante recherche d’évolution dans son processus créatif, elle s’est initiée  pendant un an auprès d’un sculpteur de Lyon à l’élaboration de sculpture en bronze en apprenant à réaliser toutes les étapes qu’un bronze requiert (épreuve en terre ou cire, façonnage du moule silicone avec chappe de plâtre, coulage de la cire, finition de la cire creuse, montage du cylindre en fonderie et finition en atelier après la sortie des sculptures brut de fonderie). Ses sujets favoris sont les corps humains et tous les mouvements harmonieux, sensuels, expressifs qu’une position peut avoir en jouant judicieusement avec les courbes et l’allongement des membres.

Elle parvient à capter l’essentiel d’un mouvement. Son observation se concentre également sur la puissance des courbes qui contribue à l’émotion dégagée par chaque œuvre. Ses œuvres de peinture  sont  caractérisées par des expérimentations graphiques et techniques permanentes. Apprendre à déchiffrer le réel, à saisir la beauté de son mystère, telle est pour elle  la fonction de l’art. La vocation de l’artiste : rendre lisible ce qui nous est étranger, donner la parole à chaque création que nous pensons muette.

 

  • Primée Aigle d’Or à l’exposition International de l’Aigle de Nice en Nov 2014 (1° prix Sculpture)
  • Prix presse du Petit Niçois Nov 2014
  • Invité d’Honneur à l’exposition International de l’Aigle de Nice en Nov 2015 et en Nov 2016
  • a participé récemment (début décembre 2016)  au salon international d’Hyver de Strasbourg (pavillon Joséphine)
    et au salon des antiquaires et galerie d’art de Nîmes (représentée par la galerie Art Fresque Povera).
  • www.ghyslaineleonelli.com